AAAVAM
Actualités
Vaccin contre l'hépatite B
  A LA UNE de la République du Centre Justice, vaccin contre l'hépatite B :
un laboratoire responsable d'une sclérose en plaques
Publié le 01 juin 2010 - 17:07


Une première au tribunal d'Orléans C’est une première à Orléans : le tribunal vient de reconnaître un lien de causalité entre l’administration d’un vaccin contre l’hépatite B et le développement d’une sclérose.
Pour la première fois, le tribunal de grande instance d’Orléans vient de reconnaître un lien de causalité entre l’administration d’un vaccin contre l’hépatite B et le développement d’une sclérose en plaques.
Le tribunal a été saisi par Alexandra, une mère de famille de 31 ans, chez qui le mal est apparu en 1996. La jeune femme soutient qu’elle a contracté cette maladie invalidante un an plus tôt, alors qu’elle venait de subir deux injections d’un vaccin contre l’hépatite B, censé la prémunir des cancers du foie.
Victime d’engourdissements puis de paralysies, Alexandra a appris, en juin 1997, qu’elle était atteinte d’une sclérose en plaques. Jusqu’à présent, saisi de dossiers similaires, le tribunal d’Orléans s’était montré réticent à reconnaître un lien entre le vaccin et la maladie.
   
TNC